Témoignages

GUILLOISBertrand GUILLOIS – Directeur de « l’Aquabulle » à Laval

« Suite à un échange avec un ASST (Assistant en Santé et Sécurité au Travail), puis le médecin du travail du SATM, nous avons engagé avec Madame LEBERCHE, ergonome du SATM, une réflexion sur la configuration des postes de travail de nos hôtesses d’accueil, afin de favoriser la prévention d’éventuels troubles musculosquelettiques.

Madame LEBERCHE a procédé à des observations et à des entretiens avec les salariés concernés, puis un groupe de travail a été constitué en interne. A l’issue de ces échanges et sur la base des propositions du SATM, deux axes ont été retenus combinant une évolution de l’organisation du travail, principalement autour des horaires au sein de l’équipe, et la mise en oeuvre de mesures techniques concernant la conception des bornes d’accueil, des changements d’outils mis à disposition des hôtesses et des modifications de l’environnement du poste de travail.

Ces différentes mesures ont permis une réelle évolution par une modernisation des postes d’accueil, pour une meilleure organisation et une ergonomie renforcée ; permettant un nouveau confort de travail assorti de la prévention de certains risques potentiels. »

 

Jean-Christophe MALICET – Directeur des Ressources Humaines de l’entreprise CELIA du groupe LACTALISMALICET

« Dans l e cadre de notre démarche d’évaluation des risques professionnels, nous avons sollicité le SATM pour réaliser une étude concernant le bruit de nos machines dans différents secteurs de notre entreprise de production de produits laitiers. Madame le Docteur CHISACOF, médecin du travail du SATM, et Monsieur POILPRE, technicien hygiène et sécurité du SATM, nous sont accompagnés en réalisant une étude complète du bruit, par des mesures de dosimétrie dans les 8 secteurs de production de notre entreprise. Les résultats ont montré que les salariés étaient exposés à des niveaux supérieurs à 80 dba. Après analyse, et sur les conseils des deux intervenants du SATM, nous avons équipé chaque salarié de bouchons d’oreilles moulés adaptés au niveau constaté et à la personne.

Nous avons également, avec le concours du médecin du travail, mis au point un module d’information et de sensibilisation destiné aux personnels concernés, y compris à l’encadrement. Au total 14 sessions de formation d’une demi-journée ont eu lieu, auprès de plus de 250 personnes. Cette action, conduite avec l’accompagnement et l’expertise des équipes du SATM, nous a véritablement permis de mettre en oeuvre une action de formation et de sensibilisation durable puisque aujourd’hui, 4 ans plus tard, nous constatons toujours le port régulier des équipements de protection individuelle auditifs. »